Aller au contenu
NFT, C'est quoi au juste
Crédit : https://pixabay.com/fr/users/chetraruc-1484139/

Qu’est-ce que les NFT ?

Les NFT sont des certificats d’authenticité virtuels utilisant la Blockchain pour officialiser la validité d’un fichier numérique et de son « propriétaire ». 

À quoi ça sert ? Chaque œuvre est certifiée unique (non fongible) et permet la spéculation sur la valeur marchande de l’œuvre.  Un peu comme les autres objets de collection unique (carte de hockey), l’art numérique sous NFT ne peut pas être répliqué. De plus, la transaction entre l’artiste et l’acheteur est simple et régie par un contrat numérique géré par des plateformes en ligne. Relativement à la propriété intellectuelle, seule la propriété du document numérique est transigée. Autrement dit, même si Julian Lennon a vendu les notes manuscrites de la chanson Hey Jude pour près de 80 K$ sous format NFT, l’acheteur ne dispose pas de droits particuliers relatifs à la chanson. Il ne peut pas non plus empêcher le fait que de nouvelles œuvres puissent être créées à partir de ces notes manuscrites… Les NFT posent une nouvelle fois les questions suivantes : « Qu’est-ce que l’art ? » et « À qui sont les droits d’auteur sur les œuvres composées ? »

Les avantages

Décentralisation de la vente d’art

N’importe qui peut créer et vendre des NFT, le site OpenSea permet d’ailleurs aux artistes de le faire gratuitement ; les frais de la création de NFT sont assumés par l’acheteur. Bien qu’il y ait des galeries numériques qui vendent des NFT, il n’est pas nécessaire de passer par celles-ci pour vendre vos créations, car plusieurs marchés numériques de NFT existent. Les œuvres numériques sont vendues sous forme d’enchère, c’est donc l’offre et la demande qui déterminent la valeur de vente. Les collectionneurs, les spéculateurs et autres types d’acheteurs étant tous en compétition pour acheter l’œuvre, les NFT pourraient augmenter théoriquement la rémunération des artistes.

Œuvre authentifiée

Pour les artistes numériques, empêcher que leurs œuvres ne soient reproduites ou redistribuées n’était pas simple sans les NFT. Il s’agit donc d’un outil qui permet de certifier la provenance de leur travail.

Les inconvénients

Polluant 

« La création d’un NFT standard s’accompagne d’une impressionnante empreinte carbone. Selon le New York Times, la production d’un seul NFT représenterait plus de 200 kilos de gaz carbonique, l’équivalent d’un trajet d’environ 800 kilomètres d’une voiture à essence américaine classique »

La spéculation

Un clip de 10 secondes vendu 6.6 million $ US ! Si la spéculation est intéressante, elle présente également des risques pour les artistes comme la transparence des facteurs de spéculation. En effet, en vue des retombées financières importantes, les moyens employés pour favoriser la spéculation peuvent devenir plus impactant que l’œuvre d’art ou la reconnaissance de l’artiste. Autrement dit, l’aspect marketing prenant une place croissante, des « géants » du NFT avec plus de moyens et plus d’impacts peuvent apparaitre et influencer le marché.

La contrefaçon et le plagiat

Comme n’importe qui peut créer gratuitement des « œuvres », plusieurs personnes malintentionnées ont créer des NFT dont elles n’étaient pas les auteurs ou dont la propriété intellectuelle est contestée. On peut retrouver sur la plateforme des « œuvres » réalisées à partir d’une application mobile de livres à colorier, des photos dignes de R. Mutt, des chaussures Nike ou encore des sacs Hermès. Ces deux dernières entreprises poursuivent d’ailleurs la plateforme…

Le mot de la fin

Personnellement, je crois que les NFT sont loin d’être parfaits et répondent avant tout aux besoins des spéculateurs richissimes, d’autant plus qu’ils présentent un enjeu écologique important. Cependant, ils peuvent avoir un bel avenir pour immortaliser et soutenir financièrement les œuvres éphémères telles que le graffiti de rue et l’œuvre in situ. Si certains artistes ont réussi à rentabiliser leur art, l’intérêt pour un moyen d’authentifier l’artiste et de démocratiser les sources de revenus reste un enjeu pour plusieurs.

Partage

Renouvellement

Rien de plus simple pour renouveler votre abonnement au conseil de la culture que d’utiliser l’un des boutons ci-dessous.

Membre individu

Artiste, travailleur ou travailleuse culturel(le) professionnel(le) ou autre personne intéressée.

25$

Membre organisme

Organisme culturel professionnel ou reconnu ou tout autre organisme intéressé.

45$