Marie-Claude Paradis Vigneault, cinéaste estrienne, s’est impliquée dans le projet « La part des réalisatrices » de l’organisme Réalisatrices équitables. On y apprend que, si la part des femmes est en progression au niveau des projets acceptés et des budgets octroyés par les bailleurs de fonds publics du cinéma québécois et canadien, la parité n’est pas encore atteinte.

Pour en savoir plus, suivez ce lien.

Crédit photo : Luma.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin